Nous contacter par mail

Nous contacter par téléphone

Livraison incluse
682 Boulevard du Mercantour, 06200 Nice
Mon panier
Aucun article
» » Maison d'été avec deux cabanes
Deux cabanes reliées entre elles

 

 

Les deux cabanes sont implantées de part et d'autre d'une terrasse en bois. Chacune d'elle,ainsi que la terrasse, dispose d'un surface de 9 m². Composées de madriers emboités, elles ont été achetés brutes, ntées sur place puis peintes en noir.

 

Une chambre est installée dans l'un des deux cabanes dont la façade arriière a été découpée pour créer un accès direct à une petite terrasse, habillée de caillebotis et enveloppée d'un auvent en toile.

 

Des lampes tempête éclairent la terrase à la nuit tombée. A l'arrière, la fermeture du rideau blanc accorde davantage d'intimité à cette salle à manger extérieure.

 

Il s'agissait de créer une petite maison dans le jardin d'une maison familiale de vacances, assez grande pour accueillir un couple d'amis, et suffisamment équipée pour leur offrir un peu d'autonomie. Le toit pour un budget serré, aussi réduit que possible. Le décorateur Jean Oddes a donc proposé de créer cette petite dépendance à partir de deux cabanes, distribuées de part et d'autre d'une terrasse en bois faisant fonction de salle à manger extérieure. Son ingéniosité et son aisance au bricolage les ont transformées en une maison d'amis élégante et dépaysante.

 

Une cuisine d'été est installée dans le deuxième abri de jardin. Elle se résume à un linéaire couvert d'un grand plan en sapin reposant sur une ossature bois. Une structure en acier posée en applique intègre des portes grillagées.

 

Au sol, dans la cuisine d'appoint comme dans la chambre d'ami, le plancher est composé par de grandes plaques d'aggloméré peintes avec une peinture spécifique sol; une solution très économique adaptée à un usage saisonnier.

 

Raccordée électriquement à la maison en bois principale, la petite maison d'amis dispose d'un chauffe-eau instantané pour la cuisine, et d'un domino de cuisson.

 

Une ouverture a été créée dans la façade de l'abri jardin et le bois récupéré pour en faire un volet abattant.

 

La chambre d'appoint a beau être installée dans un abri en bois, son ambiance est raffinée avec ses murs gris bleuté, son sol noir et ses grands rideaux écrus.

 

Derrière la maison secondaire, un chemin de caillebotis mène à une douche extérieure, isolée derrière un rideau de camouflage issu des surplus de l'armée. Elle est alimentée exclusivement en eau froide, par un tuyau en spirale dont l'exposition au soleil permet de tiédir l'eau (au moins celle du début de la douche...).

 

La toiture n'étant pas isolée, l'usage de la chambre demeure exclusivement estival.

 

La terrasse dispose de la même surface que chacune des deux cabanes pas chères soit 9 m². Elle est couverte d'un velum reposant sur deux câbles tendus entre les deux petits chalets en bois. Un rideau permet d'isoler le coin douche situé à l'extérieur, à l'arrière des cabanes en bois.

 

Les deux cabanes, comme la terrasse, sont installées sur des poutres de soi classées classe 4, elles-mêmes posées sur une dalle en béton que l'on a pris soin de couler sur un film polyéthylène pour éviter d'éventuelles remontées d'humidité.

 

Dotés de rainures et de languettes, les panneaux d'agglomérat et d'OSB permettent de réaliser des planchers très économiques. Côté finition, on les peint ou on les lasure. Attention cependant, car le rez-de-jardin en fait des sols très sollicités nécessitant un entretien attentif. On choisit de préférence les panneaux dans des versions hydrofuges pour mieux résister à l'humidité.