Nous contacter par mail

Nous contacter par téléphone

Livraison incluse
682 Boulevard du Mercantour, 06200 Nice
Mon panier
Aucun article
» » Les parasites du bois
Les parasites du bois

Il existe différents parasites s’attaquant au bois.

 

Si vous chercher une pergola en bois qui n'ait pas peur des bébettes, choisissez des carports en douglas.


La mérule


La mérule est un champignon lignivore à l'origine de la pourriture cubique qui dégrade la cellulose, sans toucher à la lignine.
La mérule revêt une importance économique particulière car elle se développe à l'intérieur des habitations, en atmosphère confinée, mais n'a besoin que de
relativement peu d' humidité pour se développer, sa croissance est rapide et c'est de loin le champignon le plus souvent en cause lors d'attaques en intérieur.Elle se manifeste par l'apparition d'une substance semblable à de l'ouate épaisse et blanche ou à une toile d'araignée qui vire ensuite au gris.


Bois attaqués : Toutes essences.


Aspect des dégâts : Recouvert de filaments blancs ou bruns, le bois se désagrège par plaquettes ou par dés.


Description : Ouate et filaments blancs, beiges et marrons.


Cause des dégâts : Humidité supérieure à 22%. L’optimum est à 35% d’humidité avec une température de 20 à 26°C.


Le capricorne des maisons



Le Capricorne des maisons est un insecte capricorne (famille des Cerambycidae) à larve xylophage. Corps plat noir, partiellement brun foncé. Les élytres du capricorne sont typiquement pourvues de petites taches gris blanc de poils très fins.


Bois attaqués : Uniquement la partie aubieuse des résineux (charpentes, solives, planchers, menuiseries)


Aspect des dégâts : Trous de sortie ovales de 5 à 8 mm - Galeries contenant de la farine de bois.


Morphologie :
Larve de longueur de 2 à 8 mm de couleur blanche, l’adulte mesure de 10 à 20 mm de couleur
brun foncé.


Situation géographique : On le trouve en Europe (sauf les régions des pays scandinaves).


Le lyctus


Les Lyctus sont des coléoptères xylophages de la famille des Lyctidés dont les larves vivent dans l’aubier de certaines essences feuillues. Les larves sont arquées, glabres et de teinte blanchâtre.
Elles possèdent trois paires de pattes. Leur extrémité postérieure est épaissie et présente de chaque côté une tâche brune, emplacement de l’orifice respiratoire. Leurs flancs sont munis de bourrelets.


Bois attaqués : Feuillus et tropicaux riches en amidon. Cet insecte cause de réels problèmes, particulièrement pour les menuiseries extérieures et intérieures, les meubles de jardin et les éléments de décoration.


Aspect des dégâts : Trous de sortie circulaires de 1 à 2 mm - Galeries de section circulaire, parallèle au fil du bois.


Morphologie : Larve de longueur de 5 à 7 mm de couleur blanchâtre, l’adulte mesure de 2,5 à 6 mm de couleur brun foncé.


Situation géographique : On le trouve dans le monde entier.


Le termite



Les termites appartiennent au règne animal, à l'embranchement des arthropodes, à la classe des insectes et à l'ordre des isoptères
Ils sont les seuls représentants de l'ordre des isoptères qui compte environ 281 genres et 2600 espèces. Parfois appelés fourmis blanches.
En Europe, les termites se rencontrent à l'état naturel dans les forêts de la moitié sud du continent (péninsule ibérique, France, Italie, Balkans). Leur répartition urbaine est bien plus large : des colonies de termites sont aujourd'hui installées dans de nombreuses villes françaises situées au nord de la Loire.


Bois attaqués : Toutes essences de bois.


Aspect des dégâts : Fines lamelles de bois (genre mille feuilles).


Morphologie : Adulte de 4 à 9 mm de longueur de couleur blanche et beige.


LE TERMITE EST L’INSECTE QUI PROVOQUE LES PLUS IMPORTANTS DEGATS DANS LES HABITATIONS. 


La fourmi charpentière


Les fourmis charpentières appartiennent à un genre particulier de fourmis qui sont reconnues pour leur aptitude à endommager les structures boisées. En plus d’être
une nuisance dans les maisons lorsqu’elles y cherchent de la nourriture, les fourmis charpentières peuvent également endommager le bois de charpente en y creusant
des galeries.
Les fourmis charpentières nidifient en creusant des galeries dans le bois. Elles ne mangent pas le bois, mais l’éjectent du nid sous forme de sciures, un peu comme
de fins copeaux.
Les fourmis charpentières sont des insectes omnivores, qui se nourrissent à la fois de matière végétale et animale.


Bois attaqués : Elles préfèrent le bois humide en décomposition. Leur présence dans une maison peut donc indiquer un problème d’humidité ou le pourissement des structures. Les fourmis charpentières peuvent, à l’occasion, creuser dans du bois sain, mais, habituellement, c’est du bois de résineux.


Aspect des dégâts : Elles creusent des galeries beaucoup plus longues que les termites. Elles ne mangent pas le bois, mais l’éjectent du nid sous forme de sciures, un peu comme de fins copeaux.
Ces sciures sont filamenteuses, un peu comme les copeaux que l’on trouve dans les taille crayons. En fait, les amas de ces fragments de bois que les fourmis expulsent par des fentes peut être l’un des signes d’infestation.


Morphologie : Les fourmis charpentières mesurent de 6 à 25 mm de longueur. Ainsi, les ouvrières mesurent de 6 à 13 mm, les mâles, de 9 à 10 mm et les femelles, qui sont les plus longues, de 12 à 25 mm. Le corps se divise en trois segments dont l’un s’étrangle en une taille très fine. Ces insectes portent des antennes segmentées.
Les adultes mâles et femelles sont ailés au moment de l’accouplement.


Termite ou fourmi ? : On confond très souvent termites et fourmis. On observe cependant une différence très nette dans leur développement et leur comportement, les termites se déplacent rarement à la surface du sol ou du bois.


Les vrillettes

Les Vrillettes, ou Anobium, sont de petits Coléoptères xylophages de la famille des Anobiidae. La grosse vrillette, (Xestobium rufovillosum, 5 à 7 mm), et la petite (Anobium punctatum, 3 à 5 mm), sont les plus répandues, mais il faut parfois compter avec la vrillette dite des bibliothèques (Nicobium castaneum, 4 à 6 mm). Toutes se
rencontrent bien sûr dans la nature, mais elles se complaisent également dans nos habitations.


Bois attaqués : Résineux et feuillus infestés par un champignon de pourriture cubique ou fibreuse.


Aspect des dégâts : Trous de sortie circulaires de 1 à 4 mm - Galeries circulaires, paralllèles au fil du bois.


Morphologie : Larve de longueur de 2 à 8 mm de couleur blanche, l’adulte mesure de 2,5 à 7 mm

Nous vous recommandons