Nous contacter par mail

Nous contacter par téléphone

Livraison incluse
682 Boulevard du Mercantour, 06200 Nice
Mon panier
Aucun article
» » Plantation et Entretien du Jardin
Abri de Jardin dans le Jardin

Plantation et Entretien des Vivaces

 

En automne, on peut planter un grand nombre de plantes vivaces rustiques qui fleuriront au printemps ou au début de l'été suivant, heuchères ou hémérocalles par exemple. Toutefois, renseignez-vous sur le sbesoins de vos vivaces, afin d'éviter de planter celles qui ne supportent pas l'humidité hivernale. Évitez par exemple les anémones du Japon, à installer plutôt au printemps. Vous pouvez, pour les espaces ombragés, planter des couvre-sol qui profiteront des pluies et de la lumière quand les feuillages commenceront à se dégarnir. N'hésitez pas non plus à pailler, apr exemple, avec des feuilles mortes que vous aurez préalablement broyées avec la tondeuse gazon.

Enfin, c'est aussi le moment de repiquer dans vos compositions les semis spontanés de vivaces comme le fenouil ou l'alchémille, de transplanter des touffes âgées de delphinium ou de marguerite, de planter les iris de jardin après en avoir divisé le rhizomes. Vous pouvez aussi planter des fougères, des plantes pour rocaille ou muret, des vivaces à racines nues comme le muguet ou les pivoines (profitez-en pour diviser les plus grosses touffes).

 

Concernant l'entretien, vous pouvez tuteurer les vivaces d'arrière-saison comme les asters. Supprimez les fleurs fanées des espèces non remontantes, sauf si elles présentent un interêt esthétique (fleurs de Sedum par exemple) ou protecteur des bourgeons en hiver (en particulier les fleurs de Hydrangea). Prévoyez des protections sur les plantes sensibles au froid, telles les sauges ou les fuchsias, en installant un paillage, autour du pied (feuilles mortes par exemple, sur une trentaine de centimètres d'épaisseur). Retirez régulièrement les feuilles mortes des zones rocailleuses. Et tous vos outils pourront ensuite se ranger dans votre abri de jardin en bois.

 

 

Plantation et entretien des rosiers

 

En début d'automne, c'est le moment d'installer les rosiers en motte. Pour les rosiers à racines nues, il est préférable d'attendre le mois de novembre, période où leur végétation  est interrompue et où l'on peut les manipuler sans risque de les endommager ou d'empêcher leur reprise. A partir du début de l'automne, l'apport d'engrais au pied des rosiers déjà en place est inutile. En revanche, vous pouvez y déposer début novembre une fumure ou du compost, qui se dégraderont lentement et favoriseront leur démarrage à la fin de l'hiver et au début du printemps. Sur ces rosiers, il est aussi recommandé d'éliminer les "gourmands" qui détournent la sève en cherchant sous terre leur origine pour les arracher soigneusement, ou en plus les coupant en surface. Palissez aussi avec des liens souples les rameaux des rosiers grimpants, en prenant garde de ne pas trop serrer les liens.

 

Plantation et entretien des bulbes

 

L'automne est une bonne période pour planter et prendre soin des plantes bulbeuses. Vous pouvez dès la fin septembre enlever la peau des bulbes de tulipes, cela leur permettra au printemps de se réhydrater et de se réveiller plus vite. C'est également au début de l'automne que l'on peut planter les bulbes comme les lis de la madone, qui se développeront durant l'hiver, ou les fritillaires, qui se développeront durant le printemps. Dès le débur de l'automne, installez en sous-bois les bulbes de crocus. Dans les massifs de vivaces, installez les bulbes de cyclamens d'hiver, ainsi que ceux qui fleuriront au printemps comme les muscaris, les tulipes, les ails d'ornement et les jonquilles (plantation en masse recommandée). Au sein des prairies basses et de pelouses, vous pouvez intégrer des bulbes de nivéoles et de jonquilles.

 

N'hésitez pas à les disposer au hasard mais groupés, afin d'obtenir un effet spontané et naturel. Sous abri, dans une cabane de jardin par exemple, vous pouvez préparer les bubles de jacinthes et de narcisses de façon à ce que les plantes fleurissent à Noël. Pour cela, installez-les en terre ordinaire, au frais et à l'ombre pendant environ 1 mois et demi. Lorsque les feuilles et le bourgeon central se développeront, vous les exposerez à la lumière, en atmosphère plus chaude (mais pas au-delà de 15°C). Ils fleuriront 3 mois plus tard.

En climat doux, vous pouvez laisser en extérieur les bulbes et les tubercules des vivaces à floraison estivale et sensibles au froid, comme les arums, les cannas ou les dahlias, mais protégez-les dès la fin octobre par un paillis épais. En climat, tempéré, déterrez-les et stockez-les sous abri jusqu'à la fin de l'hiver.

 

Plantation, entretien des arbustes

 

Au début de l'automne, vous pouvez commencer à préparer vos trous de plantation. Ils doivent faire environ 50 cm de large et de profondeur et être décompactés sur le fond afin que la terre puisse s'aérer et favoriser ainsi la microfaune. Aumoment de la plantation, mélangez la terre que vous allez remettre en place avec des engrais de fond et de la matière organique sous forme de fumier ou de compost (le compost est constitué de déchets de tonte, de feuilles mortes et de déchets de cuisine que l'on a laissés se décomposer à l'ombre et au frais). A cette période de l'année, vous pouvez planter en motte ou en conteneur les arbres et les arbustes persistants. Fin octobre, vous pouvez transplanter ceux qui sont mal placés, à condition de prélever une motte compacte et préalablement arrosée. Vous l'arracherez en préservant au mieux les racines, puis vous la protégerez durant son déplacement en l'enveloppant dans un sac de jute ou un grillage. Pour transplanter les arbustes qui perdent leurs feuilles en hiver, qui indique que le végétal entre en vie ralentie.

 

Pour l'entretien, c'est le moment de supprimer les fleurs fanées des arbustes qui ont fleuri en été et d'arroser les palntes de terrain acide comme les rhododendrons et les camélias, car elles préparent en cette saison des boutons floraux pour le printemps suivant. Enfin, à la fin de l'automne, il est utile de pailler les arbres et les arbustes afin d'éviter l'apparition des mauvaises herbes et, dans certaines régions, d'installer un grillage ou un manchon anti-rongeurs autour du pied des jeunes sujets pour protéger l'écorce des dégâts de ces animaux pendant l'hiver.