Nous contacter par mail

Nous contacter par téléphone

Livraison incluse
682 Boulevard du Mercantour, 06200 Nice
Mon panier
Aucun article
» » Un Bricoleur doit avoir une bonne protection de travail
Abri de Jardin en Montage

Le Bricoleur a besoin d' équipement de protection

 

 

Le matériel électroportatif stationnaire dont vous vous servez est régi, en ce qui concerne la sécurité, par des normes et par des réglementations strictes. Il s'agit de la prévention intégrée. Donnons un exemple: une scie circulaire est toujours pourvue d'un couteau diviseur. Une manière simple d'éviter, lors de la coupe, le blocage de la lame.

 

Mais cela ne veut pas dire pour autant que la machine puisse être utilisée dans toutes les conditions. La présence de sécurité sur tout matériel n'évite pas les accidents mais limite les risques. Il s'agit là d'une nuance importante. Prenons un autre exemple donné par un responsable du Syndicat de l'Outillage à Main et des Machines Électroportatives: un particulier travaille avec un pistolet de scellement. Il charge son outil, enlève la sécurité puis la détente en prenant soin de mettre son autre main devant pour "voir si tout marche bien". Résultat! La main a été transpercée. Mais vous conviendrez facilement que la responsabilité du constructeur ne peut pas être mise en cause dans cet exemple. Il s'agit là, malheureusement d'un exemple parmi d'autres. D'où l'interet aussi de ranger convenablement vos outils de bricolage dans un abri de jardin en bois.

 

En fonction du matériel, quatre règles à respecter

 

Certaines machines présentent plus de risques que d'autres. Une toupie, pour travailler le bois, demande lors de son utilisation une attention certaine. Nous disons bien une attention certaine. Il s'agit d'une vérité première et qui, pourtant ne préoccupe pas toujours le bricoleur.

Il faut faire attention à tous les niveaux. Attention lors de l'emploi du matériel, mais faites preuve d'attention également pour lire les notices proposées avec les machines.

Combien d'utilisateurs lisent ces notices? Certes, elles diffèrent selon les fabricants mais pourquoi ne pas en prendre connaissance tout de même?

 

La seconde règle pour éviter les accidents consiste à utiliser le matériel pour sa destination et exclusivement pour sa destination. Rares sont les outils très polyvalents. A trop vouloir en faire avec le matériel de jardin, on risque d'être victime d'accidents.

 

Troisième règle: il faut toujours arrêter de travailler lorsque la fatigue se fait sentir. Vos réflexes, au fil des heures, présentent une facheuse tendance à se ralentir. Votre vigilance s'estompe et vous risquez alors l'accident. Si votre santé aussi laisse à désirer, abstenez-vous d'entreprendre des travaux importants, abstenez-vous d'utiliser des outils à risques tels que la scie électrique, la meuleuse, la tronçonneuse chaîne ou la machine outil bois stationnaire.

 

Une protection individuelle

Même en respectant toutes ces règles simples, les risques existent. Un outil, aussi parfait soit-il, un outil respectant les règlements en vigueur, peut entraîner des risques. Restons avec la meuleuse. Lors du travail, des projections risquent d'aller dans les yeux. Lorsque vous soudez, second exemple, il s'avère indispensable de vous protéger également les yeux. Vous peignez au pistolet, la présence d'un masque évite l'absorption de particules nocives pour l'organisme. Il serait possible de multiplier ainsi les exemples à l'infini, ou presque.

 

Toutefois, afin de simplifier les choses, nous classerons les protections individuelles en deux familles. La famille des petits équipements et celle des équipements plus importants comme les harnais sécurité, les filets. Sachez que l'I.N.R.S. teste les protections individuelles ou collectives. Une façon simple d'éliminer les solutions dont la fonction "protection" laisse à désirer.