Nous contacter par mail

Nous contacter par téléphone

Livraison incluse
682 Boulevard du Mercantour, 06200 Nice
Mon panier
Aucun article
» » L'Atelier dans le Petit Abri de Jardin
Pergola bois

Dans le petit abri de jardin, les outils indispensables

 

Les Brosses

 

Sous ce nom, sont regroupés tous les pinceaux ronds ou plats. Des modèles de formes particulières sont réservés à des travaux précis.

 

Un pinceau est composé de trois parties : le manche en bois laqué ou vernis; la virole qui maintient en place le manche et les poils.Les différences de prix, souvent importantes, dans les prix des pinceaux viennent de la qualité des poils, la meilleure étant la soie blanche ou noire, la plus courante le synthétique.

 

La taille d'un pinceau est indiquée en mm ou par des numéros (attention cela varie d'un fabricant à l'autre).

 

Les différents types de brosses sont :

 

- La forme ronde;

- La brosse ovale pour vernis;

- à badigeon (grande surface)

- droit pour les menuiseries

- à réchampir (pouce)

- plate dite queue de morue" (droite ou à coupe arrondie);

- virole coudée (pour les recoins, radiateurs, etc.)

- a pochoir;

- pinceau fin pour filet et petit pinceau plat pour les détails;

- un grand pinceau palt ou "spalter" sert à lisser la laque.

 

Toutes ces brosses prendront place dans un petit abri de jardin.

 

 

 

Les Rouleaux

 

Les fabricants ont étendu progressivement la gamme de leurs modèles afin que ceux-ci correspondent aux divers types de peinture.

 

Un rouleau est composé d'un manche en bois ou en plastique prolongé d'une tige métallique autour de laquelle tourne un manchon qui peut être en laine ou en synthétique à poils longs ou courts, en polyester en velours, en mousse ou en caoutchouc strié, selon l'usage auquel il est destiné et l'effet recherché.

 

Les rouleaux, à poils longs, étant utilisés pour les peintures vyniliques, le grain obtenu étant assez gros, et les poils courts, pour les peintures à aspect laque, le grain obtenu étant fin, des modèles en caoutchouc souple sont réservés au crépi (gros grain).

 

On peut aussi pour obtenir des effets spéciaux, passer la peinture à l'éponge ou avec un gant spécial en peau de mouton.

 

Hormis les brosses et les rouleaux le matériel du peintre doit comprendre :

 

Pour la préparation : 

 

Des couteaux à enduire étroits et larges.

 

Un grattoir traingulaire; les couteaux et le grattoir étant bien souvent nécessaires au rebouchages des fentes ou fissures, avant peinture.

 

De l'abrassif pour poncer les surfaces.

 

Une brosse métallique pour faire tomber la peinture écaillée ou le salpêtre.

 

Une éponge et une brosse en chiendent, pour le lessivage, nécessaire avant de repeindre une surface déjà peinte.

 

 

Pour la protection :

 

Des gants de caoutchouc et des vieux journaux pour recouvrir le sol, ainsi que des chiffons propres pour essuyer les éventuelles gouttes.

 

Pour la réalisation :

 

Bacs à peindre munis de grilles, pour essorer les rouleaux.

 

Camions à peinture ronds ou rectangulaires qui s'accrochent à l'échelle.

 

Une échelle double ou un escabeau, la surface à peindre étant bien souvent hors de portée, d'un homme debout.

 

L'utilisation du matériel

Les pinceaux ronds : à extrémité arrondie (20 à 30 mm de diamètre) sont employés pour peindre les angles, les menusieries (moulures).

 

Les pinceaux à réchampir : servent à peindre les détails et à contourner (interrupteurs, ferrures, etc.), leur extrémité est ovale (10 à 15 mm de diamètre).

 

Les pinceaux plats : "queue de morue" étaient la peinture par bandes et vont plus vite pour une grande surface. Nécessaires pour le passage de laque ou de vernis glycérophtaliques et cellulosiques coudés ils permettent d'atteindre l'arrière d'un radiateur ou des tuyauteries.

 

Le rouleau mousse : pour passer émulsions vinyliques et acryliques.

 

Le rouleau peau de mouton : donne un aspect granité aux peintures vinyliques ou acryliques, plus ou moins prononcé selon la longueur des poils.

 

Vous voyez qu'un petit abri de jardin suffira bien pour de si petits outils ☺

 

Peindre au pistolet

 

Une autre façon de peindre, le pistolet, permet à tous d'effectuer un travail de "PRO". Mais l'outil ne fait âs tout, pour réussir il est nécessaire de tenir compte de trois facteurs essentiels :

 

- le type de peinture employée qui doit être adapté à la surface à peindre et à l'effet recehrché ;

- le mode d'application, différent selon le travail à effectuer (un plafond ou la carrosserie de sa voiture) ;

- la régularité de l'application, dont dépend l'uniformité de la couche de peinture.

 

 

Un rouleau à montage rapide

 

(Système auto-bloquant)

 

Grâce à la faculté et à la rapidité du changement de manchon, et à sa poignée ergonomique, il apporte économie de temps, ainsi que de travail. Le rouleau tourne librement autour de la tige, parfaitement maintenue par le système de fixation. Il s'adapte directement sur les perches télescopiques.