Nous contacter par mail

Nous contacter par téléphone

Livraison incluse
682 Boulevard du Mercantour, 06200 Nice
Mon panier
Aucun article
» » La Maison à Colombages en Alsace
Maisons à Colombages Alsaciennes

La Maison à Colombages, une ossature en bois célèbre

 

 

Les pièces de bois s’emboîtent et jouent un rôle structurant pour la maison. Pour assurer sa stabilité, les éléments de l’ossature en bois
ne sont pas agencés au hasard. Un peu comme avec nos abris de jardin
L’équilibre de l’ensemble est assuré par des pièces de bois verticales (poteaux), horizontales (sablières, entretoises, linteaux...) et de
contreventement obliques (aisseliers, goussets, décharges...).
Le remplissage de l’espace entre les pièces de bois, appelé hourdis, est constitué de torchis, de moellons ou encore de briques, selon
les régions et les époques. 

A Sélestat comme dans les autres villes alsaciennes, les maisons à pans de bois sont construites sur un rez-de-chaussée maçonné,
alors qu’en milieu rural elles s’appuient sur un simple solin. Désignée sous le nom de Fachwerk ( ouvrage spécialisé ) en allemand
et en alsacien, la construction des maisons à pans de bois était confiée à un professionnel maîtrisant cette technique particulière
à savoir le charpentier.
Le marquage des pièces de bois lui permettait de remonter aisément, à leur emplacement définitif, les pans de bois façonnés dans
son atelier. D’autres corps de métier intervenaient dans la construction ( maçons, couvreurs, poêliers, menuisiers, vitriers... ).

Très, très loin de nos abris de jardin 5 m² comme le Theta.

 

 

Aisselier


Pièce de bois oblique (de contreventement) qui relie un
poteau à une poutre (vers le haut) cf. croquis


Allège ou assise de fenêtre


Partie en dessous de la fenêtre souvent décorée à la Renaissance.


Assemblage à mi-bois


Assemblage de deux pièces munies chacune d’une entaille de largeur compatible qui permet leur emboîtement.


Chaînage d’angle


Partie en pierre de taille formant l’angle saillant à la jonction de deux murs.


Chaise curule


Croisement de deux bras incurvés en S. Ce motif rappelle le siège en forme de
pliant réservé à certains magistrats romains dits curules. Sur les maisons à
pans de bois, ce motif indiquerait que le propriétaire était relativement aisé et
qu’il occupait une place importante dans la société.


Chambranle de fenêtre saillant


Encadrement de fenêtre débordant sur la façade.


Crête de coq


Nom donné à un motif en dents de scie de la Renaissance, comparable aux
contours de la crête d’un coq.


Croix de Saint-André


Croix en forme de X. Le nom de cette croix rappelle le martyre de Saint-André,
crucifié sur une croix de cette forme, contrairement au Christ, crucifié sur une
croix latine.


Élément de contreventement


Elément de décharge sur l’angle d’une façade, dont le rôle est d’assurer la
stabilité de la maison. Les goussets et aisseliers sont des bois obliques de
contreventement.


Gousset


Pièce de bois oblique qui relie un poteau à une sablière basse (vers le bas) cf. croquis.


Hourdis


Remplissage des vides entre les pièces de bois.


Moellon


Pierre de petite dimension, grossièrement cassée et de nature diverse, utilisée
pour la maçonnerie.


Poteau cornier


Poteau en bois, souvent sculpté à la Renaissance, qui se trouve à l’angle/ au
coin d’une maison à colombages.


Sablière


Poutre horizontale de la maison qui sépare les différents niveaux de la maison
entre eux. On distingue deux types : la sablière basse et la sablière haute.

 


Toit à brisis/à la Mansart


Toit brisé qui présente une double pente de chaque côté dont la construction
devient systématique au XVIIe avec l’architecte François Mansart, mais dont
l’invention revient à Pierre Lescot.