Nous contacter par mail

Nous contacter par téléphone

Livraison incluse
682 Boulevard du Mercantour, 06200 Nice
Mon panier
Aucun article
» » Abris ou Cabanes?
Abri de Jardin avec portes doubles

 

Si l'abri de jardin et la cabane ont en commun d'être en bois et d'offrir un confort en principe rustique, rien n'empêche de les isoler et de les chauffer. N'étant pas a priori destinés à être habités,les abris bois sont dotés de simples vitrages, parfois même de vitrage synthétiques; vitrages qu'il faudra prévoir de changer pour un plus grand confort.

 

Quel prix?

 

Une cabane de jardin d'environ 9 m², en épicéa brut et à madriers emboîtés, coûte environ 1 200 € dans une grande surface de bricolage (moins cher chez Abris Jardin Azur!). A ce montant il convient d'ajouter le coût d'une dalle de béton de 10 cm d'épaisseur, soit en moyenne 50 €/m², donc 1 350 € HT la dalle de 27 m²; un coût qui peut être encore réduit si on se contente de poser l'abri en bois sur des plots, des parpaings ou des madriers, l'important étant de toujours préserver une circulation d'air sous la structure bois.

On prévoit ensuite les planchers et la lasure. L'ensemble atteint à peine 5 000 € et un peu d'huile de coude, ce qui demeure très raisonnable pour une nouvelle chambre ou un bureau indépendant.

 

 

Quelle législation?

 

A priori toute construction en bois ayant une durée d'installation supérieure à 3 mois est soumise aux prescriptions d'urbanisme locales. Il convient donc de demander à sa mairie le POS ou le PLU qui est censé l'avoir remplacé. Une construction dont la surface est inférieure à 20 m² doit faire l'objet d'une déclaration préalable. Au-dessus de 20 m², le permis de construire est exigé. Le fait que le nouveau bâtiment n'ait pas de fondations n'a aucune incidence. Le seul critère à considérer est la création de surface.

 

 

La surface de plancher

 

Déclaration préalable et permis de construire prennent désormais encompte la surface de plancher (et non plus le SHON), c'est-à-dire la surface mesurée à partir du nu intérieur des murs, y compris mur de réfend (murs porteurs intérieurs) et cloisons. C'est la surface de plancher qui détermine le type d'autorisation administrative nécessaire.