» » La nouvelle tendance : le chalet en bois plutôt que la maison de retraite

Abri de Jardin pour Grands-Parents

 

 

La nouvelle tendance : l'abri de jardin plutôt que la maison de retraite

 

De nombreux seniors vivent seuls dans un appartement, sont en pleine forme et font encore beaucoup de choses. Mais ils sentent aussi que leurs forces diminuent chaque jour. On aimerait alors être pris en charge pour l'avenir, quand on ne peut plus se débrouiller seul. En France, environ 800.000 personnes passent leurs vieux jours dans un EPHAD. Mais pour de nombreux seniors, la maison de retraite n'est pas envisageable. Ils sont à la recherche d'une alternative ! Mais à quoi doit-elle ressembler et quelle est l'alternative à la maison de retraite ? Emménager dans une colocation, une résidence pour seniors ou laisser un étudiant s'installer avec soi dans son propre logement. Créer ce que l'on appelle la colocation "Vivre pour aider" ? On pourrait bien sûr aussi emménager avec ses enfants. Mais trois générations sous le même toit, cela se termine-t-il vraiment bien ? Mais il existe encore une autre alternative pour les seniors : La cabane au fond du jardin au lieu de la maison de retraite. Une nouvelle tendance qui est arrivée chez nous en France. Aux Pays-Bas, en Norvège, en Suisse et en Autriche, il existe déjà plusieurs milliers d'exploitations agricoles qui proposent aux seniors, sous le terme de "Green Care", une possibilité de logement comme alternative à la maison de retraite. En France, il n'existe qu'une vingtaine de communautés d'habitation encadrées pour seniors dans des fermes.

"Green care"... ça veut dire quoi ?

Extension dans le jardin pour seniors

 

La ferme en colocation pour seniors permet aux seniors de passer leurs vieux jours dans des structures en bois de type familial avec la vie quotidienne typique de la campagne. En cas de besoin, les soins sont assurés par un service de soins. Les exploitants souhaitent offrir aux résidents d'un âge avancé une plus grande autonomie et une meilleure qualité de vie, même s'ils sont fragiles ou déments. Dans ce contexte, les coûts sont nettement moins élevés qu'en maison de retraite. En tout cas, en ces temps de changement démographique et de disparition des fermes, le concept de colocation pour seniors à la ferme est non seulement une alternative attrayante et peu coûteuse pour les seniors, mais aussi une aide pour les fermes et les villages dans leur ensemble.

 

Quels sont les avantages de la vie dans le jardin pour les personnes âgées ?

 

Les premières études confirment que "la ferme plutôt que la maison de retraite" est un bon concept. Certaines fermes ont déjà une liste d'attente, tant le modèle de colocation entre personnes âgées et ferme est demandé. L'un des grands avantages des fermes est la diversité des possibilités de logement. Logement indépendant en bois, logement assisté, colocation, soins - dans une ferme, tout est possible en fonction de la situation de vie, sans pour autant devoir quitter son environnement habituel. En outre, la vie à la ferme, avec plusieurs générations sous le même toit, les différents animaux et la communauté villageoise, offre de nombreuses possibilités de participer et de vivre quelque chose à un âge avancé. Toutes les activités ne sont pas obligatoires. En revanche, elles sont authentiques et ont toujours un lien avec ce qui se passe de toute façon à ce moment-là. Qu'il s'agisse de préparer le repas de midi, de s'occuper des animaux, de ramasser les œufs dans le poulailler ou de préparer la fête des vendanges. A la ferme, tous les seniors ont le sentiment de faire partie d'un grand tout. Ici, on est encore utile et on n'a pas l'impression d'être sur une voie de garage. À la ferme, c'est comme autrefois - on fait partie d'une grande famille. Et au village, jeunes et vieux font toujours tout ensemble. C'est tout à fait normal.

 

D'autres raisons expliquent le succès du concept "la ferme plutôt que la maison de retraite" : les seniors qui vivent à la ferme plutôt qu'en EPHAD sont beaucoup plus proches de la nature et des animaux. Ils peuvent aussi, en règle générale, emmener leur propre animal de compagnie à la ferme. De plus, il n'y a pas de changement de personnel soignant. Ensuite, les coûts - en comparaison avec une maison de retraite "normale", où une place peut coûter plusieurs milliers d'euros, la vie à la campagne est remarquablement bon marché : dans une ferme en colocation pour personnes âgées, il faut compter entre 1350 et 1550 euros par mois, loyer, soins et repas compris. Aucune comparaison avec la maison de retraite. L'ambiance générale à la ferme est également très différente de celle de la maison de retraite. Dans la maison de retraite, elle semble toujours un peu oppressée. Tout le monde est stressé et pressé par le temps. A la ferme, on prend le temps et l'ambiance est toujours positive. Il y a toujours quelque chose à apprécier.

 

Que se passe-t-il si des soins sont nécessaires ou en cas de démence ?

 

Que le niveau de soins soit de 1, 2, 3, 4 ou 5, les soins à la ferme sont assurés par un service de soins, même si les besoins en soins sont plus importants. Il est même possible de bénéficier de soins 24 heures sur 24 dans une ferme. Il existe de nombreuses fermes qui offrent également une place aux seniors atteints de démence. Dans une ferme, des souvenirs peuvent être réveillés de manière ciblée. Des moments de bien-être sont créés par les odeurs, la découverte de la nature et le contact avec les animaux. Le contact avec les animaux fait justement beaucoup de bien aux personnes atteintes de démence. Selon leurs souhaits, leurs besoins et leurs capacités, les personnes sont impliquées dans le déroulement de la journée à la ferme ou sont simplement en groupe ou encore en prise en charge individuelle. 

 

Les avantages de proposer une ferme pour seniors avec hébergement assisté ("SIlver économie")

 

Proposer un hébergement pour belle-mère dans le jardin assisté offre de nombreuses opportunités aux exploitations agricoles. De nombreuses exploitations disposent de bâtiments vides qu'elles souhaitent conserver. Une transformation en logements accessibles pour les seniors offre une bonne possibilité d'utiliser ces bâtiments de manière judicieuse et à long terme. Les revenus provenant des loyers et, le cas échéant, des offres de services supplémentaires fournissent à l'agriculteur un revenu régulier et garanti. Trouver des locataires ne devrait pas non plus poser de problème, étant donné que le besoin de logements et de soins adaptés pour les personnes âgées est déjà très élevé aujourd'hui et qu'il va encore augmenter à l'avenir. L'échange avec les habitants de la colocation pour personnes âgées à la ferme représente souvent un enrichissement pour la famille agricole. En particulier lorsque les enfants ont quitté la ferme et que celle-ci, autrefois très animée, semble éteinte.

 

Le concept pourrait profiter à toutes les personnes concernées. En ces temps de changement démographique et de disparition des fermes, la ferme-garderie n'offre pas seulement une alternative économique aux seniors, mais aussi une aide aux fermes et une animation pour les villages en général. Vieillir à la ferme ne montre pas seulement les bons côtés de la vie, même à un âge avancé, mais permet aux seniors de vieillir de manière autonome, même si la vie devient chaque jour un peu plus difficile. Mais le réseau social que l'on a grâce à la ferme-auberge pour seniors nous soutient à tout moment. Et si l'on souhaite rester seul, on peut se retirer dans son propre salon. Il est frappant de constater que ce sont justement les personnes atteintes de démence qui profitent de la ferme-garderie. Grâce au renforcement de tous leurs sens, elles revivent littéralement à la ferme.